Le château de Domeyrat

Construits sur la rive gauche de la Sénouire, affluent de l’Allier, le château et l’enceinte de Domeyrat passent dans lesmains de plusieurs familles : les PAPABOEUF au XIIIe siècle, les ROQUEMAURE, puis les LANGEAC au XIVe siècle.

Jean de LANGEAC, sénéchal d’Auvergne, épouse Marguerite GOUGE de CHARPAIGNE, fille du Trésorier du Duc Jean de BERRY et nièce de Martin GOUGE de CHARPAIGNE, évêque de Clermont, chancelier de France. La châtelaine, ou dame de Domeyrat, serait ainsi à l’abri des attaques de bandes d’écorcheurs qui sévissaient alors dans le Brivadois.

La forteresse devient à la fin du XVIe siècle une demeure seigneuriale pour le ménage Françoise de LANGEAC/Jacques de la ROCHEFOUCAULD.

Château de DomeyratAprès plusieurs transmissions familiales, le château revient à l’Etat, qui l’a rétrocédé au Département de Haute-Loire depuis le 4 janvier 1979. Le château a été classé Monument Historique le 30 décembre 1983.

L’escarpement de roches volcaniques dominant le village assure une défense naturelle sur trois côtés. Quatre courtines entourent une cour centrale aménagée autrefois en logis seigneurial. La tour Nord protège le point faible de la forteresse.
Plusieurs scènes enduites (XVIIe siècle) dans une partie du logis sont encore visibles.
Enfin, une vaste enceinte clôt une basse-cour épousant les contours de l’escarpement naturel.
Une restauration des corps principaux permet désormais la visite de l’ensemble. Les visites sont théâtralisées avec la compagnie “ les Archers ”.

Téléchargez au format PDF la plaquette de présentation du château de Domeyrat.

Infos pratiques et visites :
  • du 1er juillet au 30 août tous les jours visites animées à 14H, 15H, 16Het 17H
    (durée environ 1H30)
  • Le samedi de 14Hà 18H : visites sans accompagnateur ni animation
  • Réservation pour les groupes : se renseigner au 04 71 76 82 95
© Département de la Haute-Loire - mentions légales | Plan d’accès au Département de la Haute-Loire et coordonnées | Plan du site | rss  Flux RSS | facebook  Rejoignez-nous sur Facebook
facebook