Accueil du site Accueil du site > La Haute-Loire > Les actualités > Routes : un surcoût de réparation d’un million d’euros lié à la (...)

Routes : un surcoût de réparation d’un million d’euros lié à la canicule

Lors de l’épisode de canicule de fin juin dernier, les chaussées du département ont subi l’impact des fortes chaleurs. Les chaussées revêtues en enduits superficiels ont été particulièrement exposées et se sont dégradées suite au phénomène de ressuage.

Le ressuage est la remontée en surface du bitume par-dessus les gravillons en cas de forte chaleur. Le bitume recouvre les gravillons et peut « coller » aux pneus. Ce phénomène est accentué avec les véhicules lourds roulant à faible vitesse.

Pour réparer ces dégradations, le Département doit donc gravillonner et compacter pour éviter l’arrachement plus important lors du phénomène.
Ressuage

Sur notre département, plus de 2 800 km de routes (sur les 3 400 km en gestion départementale, soit 82%) sont revêtues d’enduit superficiel.

A partir du jeudi 27 juin, et jusqu’au samedi 29 juin inclus, un suivi et un traitement d’urgence ont été menés par les agents des centres routiers départementaux. Ils ont ainsi parcouru plus de 5 400 km afin de prévenir et limiter les dégâts, sécuriser les axes les plus touchés et surveiller le réseau.

Malgré ces interventions, plus de 100 sections de routes « ressuantes » ont été endommagées, ce qui représente un total d’environ 180 km (dont 61 sections présentent des arrachements de chaussée, soit de l’ordre de 100 à 120 km).

Un calendrier d’intervention a été défini afin de prioriser les interventions à venir :
  • 8 sections de routes départementales très dégradées et/ou situées sur notre réseau prioritaire (réseau de 1ère catégorie avec trafic important), représentant environ 20.1km, seront recouvertes d’enrobé « à froid » ou « à chaud ». La technique de réparation via enrobé « à froid » nécessite des interventions dès cet été et avant septembre afin de garantir le résultat.
  • La saison touristique débutant, la section de la RD312 d’accès au site du lac du Bouchet nécessite une intervention rapide.
  • La réparation de 5 sections, pour un montant de 439 000 €, est d’ores et déjà réalisée.
  • 3 dernières sections seront réalisées cet automne : une section sur Solignac sous Roche, une sur Féline et une dernière sur Julliange.
    bitume et gravillons

 
Le chiffrage total de ces réparations s’élève à 1 056 000 €.

Les sections restantes, qui sont situées sur le réseau secondaire (peu de trafic routier) et ont donc été moins affectées, seront réparées dans un deuxième temps.

 
 

Quelques données sur le réseau routier départemental

  • 3 400 km de Routes Départementales
  • 2 800 km d’enduits superficiels d’usure ce qui représente 80% du réseau

Chaque année environ de 8% du réseau renouvelé toutes techniques confondues soit entre 260 km et 280 km dont 200 à 270 km enduits suivant les années.

Pourquoi la technique d’enduit/gravillonnage est adaptée sur 80% du réseau ?

Les chaussées sur ce réseau sont dites souples (à contrario de rigides). Le trafic est moins important (2 500 km à moins de 1 000 véhicules par jour). Or, les enduits sont des techniques souples qui s’adaptent très bien sur des routes peu structurées et peu circulées.

D’autre part, les services du Département ont un véritable savoir-faire pour les enduits.

Enfin, cette technique a un impact environnemental moins important pour plusieurs raisons :
  • Les gravillons sont disponibles en Haute Loire. Les carrières proches engendrent moins de transport
  • Elle utilise de l’émulsion composée de bitume et d’eau
  • Elle nécessite moins d’énergie que le « chaud » avec une température d’application inférieure à 100°C
  • Il y a moins de contrainte pour le personnel de chantier

dépose de gravillons
© Département de la Haute-Loire - mentions légales | Plan d’accès au Département de la Haute-Loire et coordonnées | Plan du site | rss  Flux RSS | facebook  Rejoignez-nous sur Facebook
facebook