Accueil du site Accueil du site > Environnement > L’Espace Info Energie > Réunion Technique sur la RT 2012

Réunion Technique sur la RT 2012

L’Espace INFO ENERGIE / CAUE de la Haute-Loire en partenariat avec la DDT, le CETE de Lyon, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Auvergne Promobois, le Foyer Vellave, l’OPAC de la Haute-Loire… a organisé, le 20 octobre 2011 à 18h00, dans le cadre de la manifestation Ma Maison Ma planète, une réunion d’information sur la RT2012 (la Réglementation Thermique du Grenelle Environnement), à destination des professionnels et des collectivités.

Cédric BESAIRIE du CETE de Lyon, antenne de Clermont-Ferrand, MEDDTL (ministère de l’écologie du développement durable, du transport et du logement) a présenté la Réglementation Thermique « grenelle environnement 2012 » en détail.
Jean Pierre MATHE d’AUVERGNE PROMOBOIS a présenté l’étanchéité à l’air dans la construction bois.
Sylvie VAN GREVELYNGHE de l’Office Public d’Aménagement et de Construction de la Haute Loire et Gérard DEYGAS du Foyer Vellave ont témoignés concrètement de réalisations expérimentales sur le département et ont mis en avant les adaptations que l’ensemble du monde de la construction doit pratiquer, du financement jusqu’à la mise en œuvre en passant par les nouveaux matériaux de constructions.

Conformément à la loi Grenelle 1, la RT2012 publiée le 27 octobre 2010 a pour but de réduire la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à 50 kWh/m²/an en moyenne. Le « saut énergétique » est important puisque la RT2012 a pour objectif de généraliser les bâtiments basses consommations (BBC) en divisant par deux à trois la consommation d’énergie des constructions neuves. Elle est entrée en vigueur depuis le 28 octobre 2011 pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, du secteur public et aux constructions neuves en zone ANRU et à partir du 1er janvier 2013 pour tous les projets neufs.

Bien que découlant du label BBC Effinergie (Bâtiment Basse Consommation) déjà existant, la RT 2012 constitue une véritable rupture avec la RT 2005 notamment sur :
  • l’uniformisation et la cohérence des objectifs à atteindre quel que soit le projet et son environnement.
  • la prise en compte appuyée du volet bioclimatique et la conséquence induite de prise en charge financière par le pétitionnaire des aspects architecturaux et d’implantation/orientation
  • la limitation de la consommation indépendamment de la notion de bilan énergétique
  • la suppression des labels intermédiaires.

Ainsi si l’esprit de la RT 2005 était de demander à tous les projets de « produire le même effort énergétique », la RT 2012 vise à leur faire atteindre le même objectif et saisi l’occasion de favoriser certains aspects comme la bioclimatique ou le logement collectif. La méthode de calcul de la RT2012 se concentre sur trois volets : le besoin bioclimatique maximal, la consommation énergétique et le confort d’été. En plus des exigences de résultats, la RT 2012 inclue des exigences de moyens. Ainsi y trouve t-on plusieurs mesures adaptées à différents maitres d’ouvrage telles que : recours aux énergies renouvelables, traitement des ponts thermiques significatifs, traitement de l’étanchéité à l’air, mesure et d’affichage des consommations.

L’architecture et l’urbanisme d’aujourd’hui doit intégrer la dimension environnementale, le développement durable, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Et demain en 2020, Les constructions neuves devraient même produire plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Elles seront à « énergie positive ».

« Choisir d’améliorer les performances énergétiques de son logement, c’est anticiper les futurs hausses des prix de l’énergie et réduire l’impact environnementale pour la planète »

Les présentations lors de la réunion technique sur la RT2012 :
© Département de la Haute-Loire - mentions légales | Plan d’accès au Département de la Haute-Loire et coordonnées | Plan du site | rss  Flux RSS | facebook  Rejoignez-nous sur Facebook
facebook